HomeA la uneMahashivaratri : Tout savoir sur le grande nuit de Shiva

Mahashivaratri : Tout savoir sur le grande nuit de Shiva

Sommaire

  1. Mahashivaratri c’est quoi?
  2. Qui est Shiva ?
  3. A quelle date se déroule Mahashivaratri ?
  4. Le culte de Shiva pendant Mahashivaratri ?
  5. Comment célébrer Mahashivaratri ?

Mahashivaratri c’est quoi ?

Mahashivaratri est une fête religieuse célébrée en Inde en hommage à Shiva.
Maha signifie Grand, ainsi Mahashivaratri est “la grande nuit de Shiva“.
C’est la fête indienne la plus populaire avec Diwali. Tous les mois cependant on fête Shivaratri. C’est le calendrier lunaire qui détermine la date des cérémonies (Puja).

Qui est Shiva ?

A quelle date se déroule Mahashivaratri?

Mahashivaratri se déroule le 28 février ou le 1er mars. Ce qui correspond au 13eme ou au 14eme jour de la lune décroissante marquant la fin de l’hiver en France. Dans la tradition du Shivaïsme du Cachemire, Shivaratri se déroule pendant Trayodashi et pas Chaturdashi. C’est à dire la 13ème phase de la lune décroissante au lieu de la 14ème.
La lune est dans sa phase décroissante et est encore illuminée entre 8 et 3%. Il serait en effet impossible de voir une lune illuminée à 1%.
Symboliquement, cette période de l’année représente le minuit de la terre, la nuit noire, puis le tout premier matin de l’année.

Le temps cyclique et le temps linéaire

Nous sommes habitués à nous référer aux dates à partir du calendrier solaire or c’est la position dans la lune qui détermine le moment de cette célébration.
L’heure du lever du soleil change selon l’endroit du monde dans lequel on se trouve en revanche la phase de la lune est la même pour tout le monde.
On ne réalise pas à quel point la conception du temps que l’on adopte structure nos pensées.
En Occident notre conception du temps est linéaire, à une année succède une autre année et nous permet d’imaginer ce que nous appelons le futur…
(lien vers la vidéo du temps qui n’existe pas)
Les peuples de l’Inde comme d’autres honorent le rythme de la lune, du soleil, des saisons. Leur temps est cyclique dans ce cas de quel futur parlons nous, existe t’il vraiment ?
Cette idée linéaire et progressive du temps est en fait une construction mentale car elle n’a pas de réalité dans la nature.
Si l’on prend un moment pour contempler cela, contempler ce qu’est le temps on comprend que la conception occidentale est juste une convention.
On peut même aller plus loin pour se rendre compte aussi que l’espace séparé en nations, est également une fiction collective!

Le culte de Shiva pendant Mahashivaratri

Lord Shiva-Mahashivaratri

La nuit avant la nouvelle lune, on peut observer dans le ciel un tout petit croissant de lune. La lune en Inde représente l’esprit et l’archétype féminin (la déesse, Shakti qui manifeste le monde. L’univers entier est le corps de la déesse (Adi Shakti).
Alors que Shiva s’éloigne de la manifestation, la déesse se rapproche en direction de la manifestation. C’est le va et vient subtile de la contraction, et de l’expansion, la vibration cosmique, Spanda.

Shiva est souvent représenté avec ce petit croissant de lune sur ses cheveux.
Ce croissant lui permet de maintenir juste assez de conscience pour être “accessible” pour ses disciples. Sans cela, il serait en Samadhi en permanence.
Il est dit que la grâce divine de Shiva serait particulièrement abondante en cette nuit sacrée. La nuit de Mahashivaratri est donc la période la plus auspicieuse pour nous connecter à Shiva car la qualité de la lune est aussi la plus propice. La lune s’efface, elle devient de moins en moins visible. Pendant la Sadhana, nous nous tournons alors vers la conscience pure, alors que notre esprit est de moins en moins présent. Le yogi se libère de tout ce qui est produit par son esprit:

  • Les différences
  • Les qualités et les attributs
  • L’Ego
  • Toutes les limitations que l’on s’impose en étant incarné dans un corps

Pendant cette période, on demande a Shiva de “prendre notre conscience” pour être plus en ligne avec lui.

Les plus fervents dévôts, veillent au moins jusqu’à minuit et si possible jusqu’au moment où l’on peut voir ce croissant parfois donc au petit matin en tous cas le plus longtemps possible en poursuivant le jeûne.

Comment célébrer Mahashivaratri ?

  • Réciter le mantra Om Namah Shivaya
  • Raconter les légendes de Shiva
  • Jeuner (Upavasa)
  • Resté éveillé jusqu’au petit matin
  • Se rendre au temple
  • Faire le pélerinage des Jyotir Lingams

Om namaḥ śivāya,

La célébration de Mahashivaratri est axée sur la répétition de Om namaḥ śivāya,
ॐ नमः शिवाय
En répétant ce mantra, on peut percevoir Shiva comme la divinité qui réside en toute chose.

Chants Om namaḥ śivāya dans 3 ragas (gammes indiennes) différents :

Signification du jeûne pendant Mahashivaratri

Il est de tradition d’observer un jeûne pendant Mahashivaratri, ce qui,dans cette pratique spirituelle, signifie non pas ne pas manger, mais manger modérément.

Le mot sanskrit pour “jeûner” est upavasa, qui combine les mots upa, “être proche ou à l’intérieur” et vasa, “demeurer ou habiter”. Le fait de pratiquer le jeûne permet à l’esprit de demeurer dans l’expérience intérieure du Soi. Par conséquent, la pratique upavasa permet à l’esprit de demeurer dans l’expérience du Soi intérieur. C’est le retournement du regard qui opère.

Aliments sattviques

Les aliments que l’on peut consommer pendant le jeûne sont ceux considérés comme sattvika, “purs”. Il s’agit d’aliments simples et légers, faciles à digérer pour la plupart des gens. Lorsque la digestion d’une personne est facilitée, son énergie physique devient tranquille, ce qui l’aide à apaiser son esprit et à porter son attention vers l’intérieur.

Les aliments que l’on peut consommer pendant le jeûne comprennent :
(Comme pour toute instruction générale, un plan de jeûne ne doit être suivi que s’il est en résonance avec la santé de votre corps)

  • Lait, Yaourth
  • Tapioca, amarante
  • Tous les fruits
  • Certains légumes (citrouille, betterave et concombre)
  • Noix et graines (amandes, cacahuètes, noix de cajou, etc…)
  • Miel, gingembre
  • Pommes de terre et dattes, aident l’adepte à rester ancré pendant la pratique spirituelle

Shiva lui-même est l’incarnation de la discipline et du pouvoir spirituel. À l’occasion de Mahashivaratri, nous pouvons vénérer Shiva et traiter notre corps avec grand soin en jeûnant pour soutenir les pratiques spirituelles du chant et de la méditation. Jeûner pendant Mahashivaratri, c’est comme prendre soin d’un temple pour Shiva – préparer notre propre corps et notre esprit comme un lieu pour vénérer la divinité qui réside en nous en tant que notre propre Soi.

Le chasseur et le cerf, légende issue des Shiva Puranas

Le chasseur et le cerf- Shiva Purana

Un jour de Shivaratri, un chasseur avait cherché toute la journée du gibier pour nourrir sa famille. Il n’avait rien trouvé et donc, à la tombée de la nuit, après avoir passé la journée sans nourriture, il trouva une clairière et se réfugia sous une branche d’arbre. L’arbre se trouvait être un arbre de Bilva, dont les feuilles sont sacrées pour Shiva et sous l’arbre, il y avait un Shiva lingam.
Alors que le chasseur se reposait dans l’arbre, l’eau de sa jarre s’égouttait sur le lingam, et chaque fois qu’il bougeait, les feuilles de l’arbre Bilva tombaient sur lui. En faisant ainsi, le chasseur a vénéré par inadvertance Shiva de la manière prescrite par les Écritures (le Veda), en offrant des feuilles de Bilva et de l’eau.
Après quelques heures, un cerf est venu dans la clairière. Alors que le chasseur levait son arc pour le tirer, le cerf s’est mis à parler : “S’il vous plaît, Monsieur ! Soyez gentil avec moi. Avant de me tirer dessus, permettez-moi de dire au revoir à ma famille. Si vous m’accordez cette seule requête, je reviendrai sûrement m’offrir en nourriture pour vous et votre famille.”
L’esprit du chasseur avait été grandement purifié par l’adoration par inadvertance du Seigneur Shiva. Pour la première fois de sa vie, la compassion surgit en lui. Il accepta de laisser partir le cerf.
Quelques heures plus tard, un autre cerf apparut. Une fois de plus, le chasseur le visa et une fois de plus, le cerf demanda un bref répit. “O gentil chasseur ! Je comprends que tu aies besoin de nourrir ta famille. S’il te plaît, permets-moi de dire au revoir à ma famille et je te promets que je reviendrai et que je m’offrirai comme nourriture pour toi.”
L’esprit du chasseur était devenu encore plus pur à ce moment-là et, une fois encore, il laissa partir le cerf.
Quelques heures plus tard, un autre cerf arriva dans la clairière et le chasseur l’épargna également. À la fin de la nuit, les trois cerfs revinrent. Ils expliquèrent qu’ils formaient une famille et qu’ils s’étaient réunis pour remplir leur promesse en s’offrant à lui comme nourriture.
Mais à présent, le cœur du chasseur, purifié par son culte et la grâce de Shiva, s’était complètement ouvert et il était consterné à l’idée de tuer les cerfs. ” Vous êtes de nobles créatures qui avez offert de sacrifier vos vies dit-il, s’il vous plaît, pardonnez-moi d’avoir essayé de vous tuer “.
Dès qu’il a prononcé ces mots, le Seigneur Shiva, flamboyant de lumière, est apparu hors du lingam. ” Je suis très content de toi” dit-il au chasseur.” Une véritable compassion s’est manifestée en toi. Demande une faveur de ma part.” À ce moment-là, l’esprit du chasseur avait été transformé par la dévotion et il ne pouvait que tomber aux pieds de Shiva et dire : ” Mon esprit a été absorbé par toi. Il n’y a rien de plus que je puisse vouloir.”
Shiva a poursuivi en disant : “Grâce à tes actions, tu es devenu pur. Tu as placé ta foi dans les vœux sincères de ces cerfs sacrés. Tu as jeûné, Tu as observé la veille en cette nuit sainte de Shivaratri, tu as placé des feuilles de bilva sur le lingam, tu as accordé un temps de vie à ces animaux. Maintenant, je te bénis de ma grâce et je te confère une faveur : lorsque tu quitteras cette forme, on se souviendra de toi pour toujours, car tu brilleras comme une grande étoile dans le ciel, afin que tous les hommes connaissent tes vertus.”
Mahadeva est également connu sous le nom de Bholenath. Il est un océan de compassion et de bonté. Le chasseur, sans le savoir, a vénéré le Shiva lingam le jour spécial de Mahashivratri et le Seigneur lui-même est apparu devant lui. Voilà pourquoi il est important de célébrer Mahashivaratri.

L’arbre sacré Bilva

L’arbre Bilva-Shiva Purana

Le Bilva est un arbre élancé et aromatique originaire de l’Inde et répandu dans toute l’Asie du Sud-Est. La feuille de cet arbre serait Shiva lui-même.
Les feuilles ovales à trois pointes du Bilva sont traditionnellement utilisées dans le culte de Shiva. Pour cette raison, l’arbre se trouve souvent près des temples dédiés à Shiva.

Om namaḥ śivāya!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

spot_img