J’ai testé…Le Women spirit festival

0
2369
women spirit festival 2019 elodie garamond charlotte saint jean sophia l mann
women spirit festival 2019 elodie garamond charlotte saint jean sophia l mann

Présentation du Women Spirit Festival

La veille d’un festival n’est pas une soirée comme les autres. On regarde le programme, on prépare ses affaires. C’est un peu la même sensation que lorsque l’on s’est inscrit à une course à pied, Il y a un genre d’excitation avant l’évènement.

Le matin est plus calme, je sais ce que je dois faire. C’est ma 2ème participation à ce festival dédiée aux femmes.

Le programme est très riche, difficile de faire un choix, j’opte pour le “pass prana” donnant accès à 3 conférences ou ateliers. Ne voulant pas me blesser, je choisis de prendre la méditation avec Sophia L Mann  qui ouvre le 2ème jour du festival, puis ce sera le vinyasa  d’Elodie Garamond. Je troque mon déjeuner pour la conférence avec Charlotte Saint-Jean et je finirai avec le cours de Sophia L Mann 

Le lieu est juste magnifique, un hôtel particulier place Saint Germain des Près au coeur de la capitale.

Ce qui fait la force du Women Spirit Festival c’est surtout  l’union sacrée de ses 3 fondatrices  Sophia L Mann , Charlotte Saint-Jean et Elodie Garamond.

Si vous connaissez l’une ou l’autre, je vous laisse imaginer la puissance du trio!

Sophia L Mann

Méditation ” Poser chaque jour une intention”

Sophia L Mann

Sophia L Mann est Linguiste, anthropologue et orientaliste. Elle enseigne le Jivamukti, le Vinyasa flow, le Hatha, le Yin, et diverses pratiques ancestrales de méditation.

J’entre dans la salle, Sophie est assise au loin. Je ressens beaucoup de douceur lorsqu’elle nous invite à nous rapprocher. J’avais peu dormi, c’est peut-être pour cette raison que je me suis sentie connectée dés le début de la méditation à sa voix qui ne m’a pas lachée,  Sophia a beaucoup de charisme.

L’expérience la plus troublante s’est produite  alors qu’elle nous a demandés de visualiser un lieu dans lequel on se sent bien, et de s’y asseoir. J’ai été littéralement transportée dans ce lieu en pleine nature, je pouvais même sentir la chaleur du soleil sur ma peau.

Puis elle nous a demandé de convoquer quelqu’un qui compte pour nous, quelqu’un de bienveillant, quelqu’un que l’on aime.

Sans même que je pense à cette personne, elle est apparue et est venue s’asseoir en face de moi. Une sensation impossible à décrire !  Aujourd’hui je ne sais pas interpréter cette expérience : Est-ce l’égo qui se donne un genre pour me faire croire que la méditation a des effets sur moi, où l’expérience s’est elle réellement passée?

La méditation s’est terminée en chantant des mantras accompagnés à l’harmonium.

Cours de Vinyasa :”Charge mentale des femmes: Comment maintenir l’équilibre?”

Le cours était un mélange de coaching et de yoga autour du sujet de la charge mentale. Cette charge qui est si forte chez les femmes.

Se connaitre soi-même, savoir ce qui nous fait déraper, permet de trouver soi-même les clés de son propre bien-être.

Nous pouvons faire appel au souffle qui nous accompagne toujours. Savoir se relaxer sur 5 inspire, 5 expire, suffit parfois à relâcher les tensions. L’écriture peut aider aussi parfois.

Comme le dit Sophia “Whatever works”. Chacun doit trouver les moyens de son propre apaisement. Inspirant…

Elodie Garamond

Cours de Vinyasa “à l’écoute des sensations”

Elodie-Garamond
Elodie-Garamond

Première expérience et première rencontre avec Elodie Garamond. Quand on parle de yoga à Paris, son nom et le nom du Tigre yoga club viennent rapidement à l’esprit. J’avais donc très envie de la rencontrer.

Elodie est élégante et économe dans sa pratique, cela me plait! Le début du cours était un peu mécanique pour moi. Je ne connaissais pas la salutation à la lune, je me suis donc concentrée sur les mouvements pour ne pas confondre avec la salutation d’Ashtanga que je pratique. Ce n’est qu’au bout de quelques répétitions lorsque mon corps s’est réchauffé que je me suis sentie mieux et que j’ai pu apprécié ce cours, dont le sujet était de ne pas se mettre de pression, de faire ce que l’on pouvait, selon notre forme, notre envie du moment. J’ai apprécié sa bienveillance et j’ai très envie de reprendre un cours avec elle, car il y a quelque chose de mystérieux qui me reste à découvrir. Elodie vient de sortir un livre “du chaos naissent les étoiles”. Sa lecture me permettra peut-être sans nul doute de mieux la connaitre.

Charlotte Saint-Jean

Rayonner sa puissance au féminin, aligner sa voix, et sa voie intérieure avec sa vie

Charlotte vient de sortir un livre : Rayonner sa puissance au féminin

Il y a eu énormément d’échanges entre participantes, c’est ce que j’ai apprécié, comme une discussion entre bonnes amies.

Comment être dans son Dharma, être dans son chemin?

Charlotte nous raconte son enfance et cette porte qui s’est ouverte un jour, vers laquelle elle est allée. Une plongée à l’intérieur d’elle même. Des choix compliqués à faire car l’entourage ne comprends pas toujours, mais lorsque l’on est habité, il n’y a pas d’autre choix que de suivre ce chemin.

Elle évoque Moksha, la libération finale en Sanskrit. Nous naissons libres puis nous passons notre vie à rechercher cette liberté. La société n’aimant pas trop les gens libres…

Utilise ta vie et rayonne

Charlotte a une routine simple autour des éléments. Le matin elle se connecte à la terre Bhumi et Parvati , la déesse de la montagne, avec des gestes simples comme de marcher pieds nus.

Puis vient l’eau, la cascade sacrée, pendant laquelle les cellules sont imbibées en présence de la Déesse Savastati, déesse de la créativité, et autour du chakra sacré le chakra 2 Svadhisthana.  Une simple douche suffit, c’est l’intention et la pleine conscience qui transforment ce geste banal en méditation puissante.

Le feu, Agni est symbolisé par une bougie et alimente le chakra 3 Manipura. On peut convoquer Kali ou Dhurga, la guerrière.

Pour  l’élement air, Anahata le chakra de l’espace du coeur avec Lakshmi, déesse de l’abondance et de la prospérité. C’est dans cet espace que l’on s’exprime, que porte notre voix.

Nous remontons ainsi jusqu’à Sahashara où l’on dépasse les éléments faisant corps avec la terre, l’eau, le vent, la pluie.

By just saying you’e enough stop trying to be more

Conclusion

J’adore ce festival et j’y serai encore l’année prochaine , mais sur 2 jours pour pouvoir participer à plus d’ateliers et de conférences. Lorsque l’on voit la richesse du programme, c’est toujours un peu frustrant de na pas pouvoir tout découvrir!

Lors des classes, chacun peut s’exprimer en toute bienveillance, parfois des choses très personnelles sont dites, toujours sans jugement. C’est comme un lieu où l’on se retire en toute quiétude pendant quelques heures.

Je n’ai pas pu rester au cercle du soir, c’est ce qui m’a manqué car les salles de pratiques étant réparties sur 2 étages, il n’y a pas d’autre moment pour que nous soyons toutes réunies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here